Écho de l’Évangile : Bonne montée vers Pâques !

A propos de Luc 19, 28-40

En ce dimanche de fête, je ne peux m’empêcher de penser à cet autre dimanche de rameaux, en 2014, à Casablanca. Les hasards de la vie pour les non-croyants, la providence pour moi m’avait conduite à participer à un voyage interreligieux au Maroc. Le but de ce voyage était de découvrir la façon spécifique dont le Maroc gère le champ religieux. Il s’agissait d’aller à la rencontre des différentes communautés implantées là-bas, mais aussi de vivre ce type d’échanges au quotidien puisque le groupe était constitué d’une bonne quarantaine de belges musulmans, chrétiens et juifs. Même si je me suis embarquée dans ce voyage un peu à la dernière minute, j’étais certaine de saisir une opportunité qui rejoignait mon désir profond de rencontre au carrefour des trois grandes religions qui me tiennent à cœur. Et je ne fus pas déçue ! Le dimanche des rameaux vécu à Casablanca en fut la plus belle preuve.

Tout au long du voyage, nous avons appris à nous apprivoiser dans ce qui nous touchait au plus profond, notre foi respective. Les visites des lieux de culte des différentes religions représentées nous ont permis de mieux saisir la réalité priante de chacun. Le dimanche des rameaux était notre dernier jour et c’est tout naturellement que nous avons invité nos amis musulmans et juifs à nous accompagner. Leur acceptation nous a permis de vivre un moment de grâce. Après l’accueil joyeux de la communauté paroissiale multiculturelle, remplie d’enfants et de familles, nous avons écouté côte à côte l’évangile du dimanche des rameaux et la lecture de la Passion. Dans le recueillement partagé, j’ai mesuré le chemin parcouru en une semaine. Oui, là, je pense que nous avons prié les uns pour les autres.

Deux ans après, l’actualité mondiale brûlante et violente nous montre tous les jours l’urgence de l’apprentissage du bien vivre ensemble. N’est-ce pas, en résumé, tout ce que Jésus a essayé de dire toute sa vie ? Les textes de ce dimanche des rameaux nous introduisent à la semaine sainte et à la fête de Pâques. Nous y passons de la fête de la vie, de l’affirmation de l’amour et de la paix à la violence d’une exécution injuste et à la mort. La fête des Rameaux inaugure, une nouvelle manière d’être ensemble, de « faire royaume » pour que chaque personne, chaque peuple ait un avenir. Pas facile de construire ensemble quand nos pauvres mains sont tremblantes de préjugés. Mais nous pouvons nous appuyer sur la présence du Ressuscité, pour que ces prémices deviennent, dans nos mains, réalité.

Bonne montée vers Pâques !

Dominique Olivier, op

Posté dans Apostolat
Tags : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*