Archives du site

Le Béguinage laïc de Spiritualité Dominicaine de Bethel

Regard sur une évolution particulière de la vie missionnaire de la Congrégation Missionnaire Dominicaine de Fichermont.

Le Béguinage laïc de Spiritualité Dominicaine de Bethel

Une évolution marquante de la vie missionnaire de la Congrégation Dominicaine Missionnaire de Fichermont, consiste, hormis le Chili où nous avons une sœur très active, en un recentrement de la vie de mission sur le territoire de la Belgique.

Ainsi, outre les sœurs âgées qui continuent avec un certain bonheur à « être missionnaire » au sein même des maisons de retraite où elles vivent, les deux principales communautés de la congrégation se situent aujourd’hui à Bruxelles.

L’une d’elle, Acqua-Viva, proche du site universitaire de Louvain en Woluwe, s’est fixé comme mission communautaire, en plus des missions propres à chaque sœur, d’ouvrir un « collège » où seraient logés un certain nombre d’étudiant(e)s.

L’autre communauté, Bethel, a décidé, suite au chapitre de congrégation de 2010, d’ouvrir ses locaux à une forme de vie semi-communautaire, à la fois très ancienne et tout à fait nouvelle, qu’on nomme béguinage.

Pour mieux situer cette évolution missionnaire de la congrégation, un petit aperçu historique semble nécessaire : en 1920, les moniales dominicaines de Dinant, répondant à un appel venant du Congo belge, acceptèrent de « donner » quelques sœurs pour fonder la congrégation des « Dominicaines Missionnaires de Fichermont ». Cette nouvelle congrégation se destinait à la mission « ad extra » (hors frontières). C’est ainsi que ces sœurs missionnaires développèrent des missions au Congo d’abord et aussi au Chili ensuite.

Cependant, depuis plusieurs années, pour diverses raisons, dont la diminution du nombre de sœurs, la congrégation a décidé de développer plus particulièrement la mission « ad intra » (en Belgique).

Dans cet élan, fin novembre 2000, une communauté de la congrégation s’est installée dans la commune de Saint Josse, au cœur du Bruxelles multiculturel. Cette communauté s’est donné le nom de « Bethel » ou « Maison de Dieu ». Inspirées par la compassion de Saint Dominique pour les hommes de leur temps et particulièrement pour ceux qui vivent « aux frontières », les sœurs de Bethel ont voulu rester témoins de l’Evangile, tant par leur implantation communautaire dans ce quartier multiconvictionnel, qu’à travers leur mission personnelle.

En 2010, le Chapitre de la Congrégation des Dominicaines Missionnaires de Fichermont a pris la décision d’ouvrir aussi la maison de Bethel à une autre forme de vie commune de prière et de solidarité.

Ainsi, en vue de maintenir cette présence missionnaire mais aussi sensible « aux signes des temps », la communauté des sœurs de Bethel s’est ouverte à un type de vie qui leur semblait répondre aux besoins d’aujourd’hui. Elle propose à des personnes vivant seules, plus particulièrement des femmes (célibataires, veuves, séparées…), en recherche de sens, de vivre une communauté de réflexion spirituelle chrétienne, suivant la spiritualité dominicaine. Ces personnes gardent leur autonomie professionnelle et habitent un logement séparé dans le même immeuble. Des moments spécifiques de prière, de réflexion et de convivialité sont partagés dans un esprit de coresponsabilité du projet devenu « Béguinage de spiritualité dominicaine ».

Chaque membre de ce béguinage moderne possède ses ressources propres et porte éventuellement sa mission propre, mais son engagement dans le « Béguinage de spiritualité dominicaine de Bethel » l’amènera à porter également, avec les autres membres, la mission d’accueil que le béguinage s’est fixé : accueil ponctuel ou plus durable de personnes en fragilité momentanée -, discerné ensemble par les sœurs de la communauté et les membres du béguinage.

L’engagement au sein de ce « Béguinage de spiritualité dominicaine » se fait en plusieurs étapes : cela permet à chacun de s’apprivoiser mutuellement et aux nouveaux de prendre la mesure de ce que signifie s’engager à vivre une vie d’autonomie associée à une solidarité et une vie spirituelle commune, inspirées de celle des béguines et de Saint Dominique.

Sœur Myriam

Pour information Sœur Myriam : 0472 54 01 46 ou par mail : mgosseye@hotmail.com


Tags : , ,

Neuvaine 2017 – 14/05/2017 – « Tous enfants de Paul »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Dimanche 14 mai : « Tous enfants de Paul », méditation de Frère Raphaël Devillers o.p.


Tags : , , , ,

Neuvaine 2017 – 13/05/2017 – « Hors la loi »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Samedi 13 mai : « Hors la loi », méditation du pasteur Jean-Paul Lecomte.


Tags : , , , ,

Neuvaine 2017 – 12/05/2017 – « Dieu sort des cadres »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Vendredi 12 mai : « Dieu sort des cadres », méditation de frère Ignace Berten o.p.


Tags : , ,

Neuvaine 2017 – 11/05/2017 – « Quand l’autre m’étonne »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Jeudi 11 mai : « Quand l’autre m’étonne », méditation de frère Philippe Cochinaux o.p.


Tags : , , , ,

Neuvaine 2017 – 10/05/2017 – « Tu es qui, toi ? »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Mercredi 10 mai : « Tu es qui, toi ? », méditation de Monsieur l’Abbé Thierry Tilquin.


Tags : , ,

Neuvaine 2017 – 09/05/2017 – « L’homme qui marche »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Mardi 9 mai : « L’homme qui marche », méditation de Frère Didier Croonenberghs, o.p.


Tags : , , , ,

Neuvaine 2017 – 08/05/2017 – « Quand la foi tourne en rond »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Lundi 8 mai : « Quand la foi tourne en rond », méditation de Monsieur Dominique Martens.


Tags : , , ,

Neuvaine 2017 – 07/05/2017 – « Sur la foi d’une parole »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Dimanche 7 mai : « Sur la foi d’une parole », méditation de Sœur Marie-Pascale Crèvecœur, o.p.


Tags : , , , , ,

Neuvaine 2017 – 06/05/2017 – « Tous nomades »

Neuvaine de la Sarte, édition 2017 : « Passer les frontières ! ». Samedi 6 mai : « Tous nomades », méditation de Madame Myriam Tonus, o.p.


Tags : , , , , , ,