Archives mensuelles : août 2013

Echo de l’évangile : Une porte discrète ouverte sur l’Amour

A propos de Luc 13, 22 à 30

Si vous demandez à Jésus « combien seront sauvés ? » il vous indique comment y parvenir. Ce chemin d’Amour n’est pas un chemin facile. Il nous oblige à faire des choix

Comme dans nos vies amoureuses, c’est un chemin étroit parsemé de modestie, d’humilité,… Il ne suffit pas d’être un époux comme il faut en société pour être heureux dans notre vie affective. Il ne suffit pas d’un coucou de temps en temps quand nous en avons envie,… Il en est de même pour notre vie de chrétien, il ne suffit pas de dire que j’ai rempli tous mes devoirs de catholique, de baptisé,…

L’affirmation « nous avons mangé et bu devant toi, et c’est sur nos places que tu as enseigné » ne suffit pas. Il faut s’engager : manger et boire avec lui et il faut ouvrir nos cœurs afin qu’il puisse y enseigner sa parole.

La vie avec Jésus, comme avec nos compagnons de vie, est loin d’être une routine. Comme Marthe et Abraham, nous devons notamment être capable d’une hospitalité sans limite surtout face à l’imprévu et, comme Marie, de nous asseoir pour écouter les Paroles de Jésus avec attention et cœur. Cette manière de vivre d’entrer dans nos profondeurs de nos cœurs peut nous aider en toute modestie et humilité à entrer par « la porte étroite ». Elle est discrète pour ne rien nous imposer mais nous aide à être nous-même au plus profond de nous pour atteindre une vraie joie sans publicité, contrairement à d’autres voies, portes, grandement ouvertes.

Le chemin à emprunter est ouvert à tous, il est œcuménique, sans élitisme. Jésus veut que nous soyons acteurs de nos vies, acteurs de cette merveilleuse histoire d’amour,…

Dominique van duyse


Tags : , ,

Résumé des décisions du Chapitre Général de Trogir


Tags : , ,

Les dominicains déjà projetés vers les célébrations du huitième centenaire de la fondation de l’ordre

Le huitième centenaire de la fondation de l’ordre dominicain s’annonce comme un véritable retour aux sources, et se veut moins une commémoration qu’une projection enthousiaste vers le futur de son charisme. Écoutez le Maitre Général de l’ordre des Prêcheurs, le frère Bruno Cadoré. Des propos recueillis par Manuella Affejee pour Radio Vatican.


Tags : , ,

Caléidoscope de la vocation baptismale d’une laïque ordinaire

A multi-colored view of a kaleidoscope, H. Pellikka @ Wikipedia (CC-BY-SA)

A multi-colored view of a kaleidoscope, H. Pellikka @ Wikipedia (CC-BY-SA)

La réflexion que je vais développer dans cet article s’appuie sur un ouvrage de Pierre Claverie, religieux dominicain, évêque d’Oran assassiné en 1996. Dans son livre intitulé « Je ne savais pas mon nom. Mémoire d’un religieux anonyme » 1, il développe sa propre vision de la vocation religieuse. Sa pensée m’a ouvert des portes dans ma propre conception et capacité d’expression sur ma vocation baptismale. Il y explique que, baptisé dans le Christ, le Seigneur l’a saisi tout entier et qu’Il saisi les religieux et religieuses d’une façon toute particulière. A la lecture de ces lignes, je suis restée en arrêt, comme un bon chien, le nez au vent, reniflant une nouvelle piste intéressante. J’étais alors en plein questionnement sur l’orientation de ma vie, devant un choix professionnel qui m’amenait à quitter le service de l’Eglise diocésaine pour le service social dans la vie civile. J’ai réalisé que, par mon baptême, le Seigneur m’avait aussi saisie en entier dans toutes les facettes de ma vie de laïque et que l’expression de ma vocation complète était nécessairement différente de celles des religieux, religieuses et prêtres. J’ai compris que l’Eglise n’avait pas encore pris la mesure de la dimension de la vocation baptismale des laïcs en lui donnant un cadre qui permet de la déployer pleinement. C’est ce que je voudrais développer dans cet article. Lire la suite ›

Notes:

  1. P. CLAVERIE, Je ne savais pas mon nom, Paris, Ed du cerf, 2006

Tags : , , ,

Une grande famille dominicaine

« Même si le Chapitre Général de Trogir est l’assemblée législative la plus haute des frères dominicains, vu que ‘nous sommes tous membres d’une grande famille dominicaine’, les autres branches de la famille dominicaine envoient également leurs représentants pour y participer comme invités. Qu’ont-ils donc à dire à propos de l’état de la famille dominicaine et à propos de sa mission ? Quelles sont les questions abordées par les délégués du Chapitre ? Pour en savoir plus, nous avons interrogé ici Soeur Josefa Strettiova OP, Soeur Sara Bohmer OP et Klaus Bornewasser OP. » […]

Lire la suite sur le site du Chapitre →


Tags : , ,

Site international des Dominicains