Archives mensuelles : août 2018

En faire partie fait du bien

En Flandre il existe déjà depuis longtemps des groupes de laïcs d’inspiration dominicaine qui se rencontrent régulièrement dans des réunions régionales et interrégionales. Chez quelques laïcs a grandi le désir de faire un pas de plus et de se lier à l’Ordre des Frères Prêcheurs par une profession. Avec le vicaire Marcel Braekers o.p. nous avons mis en chantier un programme de formation. Dans ce programme nous avons travaillé au sujet des piliers de la spiritualité dominicaine et appris à connaître la riche histoire de l’Ordre.

Dix-neuf personnes ont suivi ce programme, quatorze ont fait profession. Un autre participant est entre-temps entré dans l’Ordre comme novice.

Le sérieux de notre réflexion sur cet engagement, on peut s’en rendre compte dans quelques citations prises dans les motivations écrites :

  • « Dans l’esprit et la communauté des Dominicains, je trouve un ‘chez-moi’ qui me donne force dans ma vie quotidienne, ma spiritualité, ma foi. C’est un nouveau langage pour arriver plus près de Dieu, et je veux continuer à apprendre, approfondir, intérioriser et vivre ce langage nouveau. Et je veux transmettre ce langage, vivre ma foi et le vivre avec d’autres.« 
  • « Le programme de formation nous a confortés dans notre conviction. Former une communauté ensemble, prier ensemble, réfléchir ensemble sur le contenu d’une attitude de foi contemporaine et d’inspiration dominicaine : voilà ce qui nous conforte à donner forme à notre conviction aussi dans notre vie quotidienne. »
  • « La double voie de développement par la via activa et contemplativa, je la sens comme une voie fertile dans ma vie ; la formation par l’étude me fortifie à être témoin de l’évangile, me donne force à suivre ensemble avec les autres la quête d’approfondissement. Par une association plus forte avec les Dominicains j’espère rendre aussi plus fort mon engagement dans la mission de l’Ordre. »

La solennité de l’Engagement a au lieu le mercredi 8 août 2018, fête de Saint Dominique, dans l’église des dominicains à Knokke.

Consciemment nous l’appelons « Engagement » : une célébration dans laquelle, unis aux autres, nous nous unissons à l’Ordre.

Il était réconfortant de voir que tant de gens ont voulu y être présents : des pères dominicains et des sœurs dominicaines et des dominicains laïcs des Pays-Bas, de la Wallonie et de Bruxelles, des membres de nos familles et des ami(e)s. Leur présence et leur enthousiasme nous confortent dans notre engagement.

Après notre profession nous avons reçu du promoteur et du président, après une imposition des mains, un livre des Psaumes et un châle de prière. Ensuite les pères, sœurs et dominicains laïcs ont échangé avec nous le baiser de paix comme signe de bienvenue dans l’Ordre.

Nous faisons maintenant partie de l’Ordre des Frères Prêcheurs. Nous pouvons partager leur tradition et leur richesse. Savoir cela donne de l’énergie et rend heureux.

Annemie Deckers, o.p.
Vicariat de Flandres
Présidente 




« Le christianisme n’existe pas encore » – Dominique Collin, op

Collin Dominique, Le Christianisme n’existe pas encore, Paris, Salvator, 2018, 192 p., 18,00 €

Le titre provocateur de ce livre fait écho à une citation du philosophe Søren Kierkegaard (1813-1855). L’auteur la reprend à son compte pour expliquer que le christianisme historique et culturel est une sorte d’illusion qui permet aux chrétiens d’éviter de se demander s’ils sont encore fidèles à l’Évangile.

Quand donc le christianisme existera-t-il ? Quand il cessera de s’interroger sur son futur et se souciera davantage de ce qui manquerait d’essentiel à l’homme si l’Évangile n’était pas proclamé comme Évangile.

Pour sortir de la panne de transmission de la parole chrétienne dans le monde actuel, Dominique Collin plaide avec brio pour un christianisme sachant parler évangéliquement, à tout homme, croyant ou non, pour l’inviter à exister enfin.

Dominique Collin invité par Sœur Catherine Aubin le 2 juin 2018 dans le cadre de l’émission Le Livre pour Dieu diffusée par Vatican News.


Tags : , , ,

Léonard Bernstein (1918-1990) : Chichester Psalms

Chichester Psalms

Léonard Bernstein, Chichester Psalms, Chœur de Radio France sous la direction de Sofi Jeannin.

On parle beaucoup en ce moment de Bernstein : c’est en fait son centième anniversaire. On connaît bien le chef d’orchestre, musicien dans l’âme, qui savait si bien transmettre avec générosité le feeling musical à son public. De très nombreux disques en témoignent, tous réédités. Des enregistrements TV aussi. Un chef charismatique, mais aussi excessif. On connaît un peu le pédagogue : passionné de transmission, on suivait ses présentations d’œuvres, avant de les écouter en concert. Tout cela existe en DVD. Mais que sait-on du compositeur ? On connaît sa musique (géniale) pour la comédie musicale West Side Story, surtout grâce au film, un classique. A part cela ? Que sait-on de ses symphonies ? de ses cantates ? et de sa messe ?

Alors, écoutons une de ses œuvres les plus abordables, Chichester Psalms (1965), un ensemble choral et orchestral (avec voix d’enfant masculine soliste), 6 psaumes en trois parties, composé pour le festival de musique de la cathédrale de Chichester (Angleterre). Il a choisi les psaumes 108 (2 versets), et 100, puis 23 et 2 (4 versets), et enfin 131 et 133 (1 verset). La numérotation est l’hébraïque. L’œuvre dure environ 19 minutes. Cela vaut la peine de l’écouter en lisant une traduction française. Les paroles priment ici sur la musique les accompagnant. La musique est au service du texte, ce qui n’est pas toujours le cas. Bernstein lui-même en a enregistré deux versions : la première peu après la création (Sony), puis une deuxième beaucoup plus tard (DG, préférable).

Léonard Bernstein, Chichester Psalms, I. Psalms 108 & 100 par le New York Philarmonic et les Camerata Singers (John Bogart, alto) sous la direction de Léonard Bernstein chez CBS Record.

Dominique Lawalrée, op


Tags : , ,

Site international des Dominicains