Archives du site

Un groupe d’échange sur les psaumes, pour grandir ensemble

Michel-Ange, La Création d'Adam, fresque, 1511-1512, Chapelle Sixtine, Vatican.

Michel-Ange, La Création d’Adam, fresque, 1511-1512, Chapelle Sixtine, Vatican.

Il y a bientôt un an Danielle Stievenart et Geneviève Linder ( Fraternité Sainte Catherine de Sienne, Bruxelles) mettaient sur pied un groupe d’échange sur les Psaumes, ouvert à tous les chrétiens ,quel que soit leur profil social et leur niveau de connaissance religieuse.

« Notre objectif, explique Geneviève, était de créer un tremplin pour les personnes sortant du parcours Alpha et ne trouvant pas un relai adapté dans leur paroisse« .

Au fil du temps le groupe est devenu une véritable cellule d’Eglise qui s‘est enrichie d’autres participants aux bagages spirituels très divers, formant ainsi un ensemble hétérogène et animé qui se réunit tous les 15 jours pendant juste une heure. Le schéma est simple : la séance est introduite par un morceau de musique intériorisante, puis chacun reçoit le texte illustré du psaume choisi et après lecture, cite un ou plusieurs mots ou versets qui l’ont frappé. Ensuite les commentaires de Noël Quesson (avec Israël, avec Jésus et pour notre temps) sont partagés donnant lieu à des échanges aussi variés que la miséricorde ou la vie dans l’Éternité.

C’est avant tout un ressourcement religieux mais non directif. C’est un moment où l’on peut penser Dieu et sa foi sans devoir suivre le rythme d’un enseignement théologique ou d’une homélie imposée. On y sent la force d’un partage spirituel en groupe limité à 12 personnes , le tout dans la joie et bien-être de se retrouver entre chrétiens qui cheminent ensemble et dans le respect de chacun. L’approche est volontairement enracinée dans l’esprit de liberté dominicaine.

La rencontre se termine par la remise d’un texte de méditation émis par les frères dominicains français ( site « Psaumes dans la ville« ) que chacun emporte pour approfondir la réflexion pendant la semaine, puis par la remise d’un « petit pain spirituel » (extrait biblique) et par une prière commune.

Il est en tout cas frappant de voir comment un approfondissement de la foi peut souder un groupe aussi hétérogène jusqu’à le pousser à faire ensemble une journée de pèlerinage,ce qui pour certains est plus accessible que la messe dominicale.

Tout se passe dans une grande simplicité avec beaucoup de profondeur et de liberté de cheminement personnel.

Saint Dominique n’est pas loin !

Michel Linder, OP


Tags : , , , , ,

« Ce que dit la Bible sur… la vérité » – Pierre Gibert

Couverture de "Ce que dit la bible sur ... la vérité" de Pierre GibertDernier paru dans la collection « Ce que dit la Bible sur… », ce petit livre très accessible est l’œuvre du père jésuite Pierre Gibert, dont nous avions récemment lu son précédent ouvrage sur la miséricorde.

Ce que dit la Bible sur la vérité, dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament, contient un propos non seulement philosophique et théologique, mais aborde aussi l’authenticité historique ou non des faits relatés et les genres littéraires des différents livres de la Bible : certes, rien de nouveau ici, mais une bonne approche pour le néophyte.

En refermant ce petit ouvrage, on a envie de consulter d’autres livres de cette belle collection qui ont pour sujet par exemple ce que dit la Bible sur … la femme, la vieillesse, la fin du monde, la famille, la tendresse, le couple ou le regard. Chaque livre de la collection est structuré en douze petits chapitres et est rédigé sous forme de dialogues menés par Bénédicte Draillard, juge d’instruction au tribunal ecclésiastique. Chaque auteur parcourt la Bible de façon transversale.

Les éditions Nouvelle Cité sont aussi responsables d’une autre série bien connue, « Prier 15 jours avec … »

Ce que dit la Bible sur … la vérité, n°21, par Pierre Gibert, Nouvelle Cité, 2016, 128 p.


Tags : , ,

« Bible et poésie » – Michael Edwards

Couverture de Bible et Poésie de Michael EdwardsProfesseur honoraire au Collège de France, et membre de l’académie française, Michael Edwards propose une lecture de la Bible sous l’éclairage de la poésie. Quoique son approche soit enrichissante, le fait qu’il l’oppose à une lecture théologique est problématique : « Nous ne lisons pas la Bible comme elle prétend être lue. La théologie risque toujours de nous en éloigner, en élaborant, avec les textes bibliques seulement comme point de départ, son propre discours. La présence de la poésie dans la Bible est la clef d’une lecture pertinente et plus fidèle. Telles sont les convictions qui m’incitent à écrire ce livre ».

Au fil des pages, le malaise va grandissant. Mais ce livre vaut surtout pour le chapitre sur les Psaumes (quoi d’étonnant, s’agissant de poésie ?) et sur le Cantique des cantiques. Le Nouveau Testament n’est pas oublié, spécialement l’évangile de Saint Luc.

Michael Edwards a beaucoup publié : de la poésie, de la prose et surtout une grande quantité d’essais.

Bible et poésie, éditions de Fallois, 2016 , 174p.

Dominique Lawalrée, OP


Tags : , , ,

Et si vous mettiez “Le Royaume” sous le sapin ?

Emmanuel Carrère, Le Royaume

J’ai lu avec délectation « Le Royaume » d’Emmanuel Carrère qui se présente comme une enquête sur ces premiers écrivains que sont Paul et Luc : Paul comme épistolier et Luc comme romancier.

L’enquêteur lui-même se confie ; et s’il a cru – pendant trois ans – cette maladie lui a passé et pourtant « j’écris ce livre pour ne pas me figurer que j’en sais plus long, ne le croyant plus que ceux qui le croient et que moi-même quand je le croyais. J’écris ce livre pour ne pas abonder dans mon sens ».

J’ai glané dans « Le Royaume » une foule de renseignements sur Paul et Luc , sur les premières communautés chrétiennes… J’ai apprécié la part d’hypothèse romanesque, toujours clairement annoncée, et j’ai aussi, bien souvent, été renvoyée à moi-même.

Enquêteur, érudit, inventeur, Emmanuel Carrère joue sur tous les tableaux dans un style souple et élégant. Et l’homme qui se confie ne manque ni d’humour et de légèreté, ni de profondeur et de densité : bref un heureux mélange.

Détail piquant : j’ai disputé à mon libraire le dernier exemplaire du Royaume qui lui restait, il allait devoir en recommander. Et c’est tant mieux, il n’y aura pas que Valérie sous le sapin…

Emmanuel Carrère, Le Royaume, POL, 640p, 23,90 euros

Germaine Ligot, op


Tags : , , , ,

Site international des Dominicains