Archives du site

Déclaration des fraternités belges – Statement from Belgian fraternities

Knockin' on Heaven's Door galerie Flickr de Franck Michel

La Turbie, porte de l’église

[English version below]

A frère Bruno Cadoré o.p., Maître de l’Ordre
A frère Alain Arnould o.p., Socius pour l’Europe du nord, l’Europe de l’ouest et le Canada
A frère Rui Carlos Antunes e Almeida Lopes o.p., Promoteur général du laïcat
A frère Philippe Cochinaux o.p., Prieur de la Vice-province Saint Thomas d’Aquin en Belgique
Aux membres des Fraternités laïques dominicaines et à leurs assistants religieux.

Chers frères et sœurs en Saint Dominique,

A l’occasion de la 10e Assemblée européenne des Fraternités laïques dominicaines qui s’est tenue du 4 au 8 Octobre 2017 à Fatima, Portugal, la Vice-province de Belgique a déposé une motion relative à l’accueil des personnes « dites » en situation irrégulière dans les fraternités (Version françaiseEnglish version).

Dans sa réponse d’octobre 2017 (version françaiseEnglish versionversión en español), le Conseil européen, au nom de l’Assemblée, « propose officiellement à chaque Province de réfléchir durant un an à cette motion afin de pouvoir apporter et partager lors de l’Assemblée Internationale des Fraternités Laïques Dominicaines les expériences et réflexions de chaque province ».

A quelques jours de l’événement, notre Vice-province souhaite répondre à cette invitation et partager, dans la déclaration ci-annexée, ce qui se vit au sein de ses fraternités. Nous le faisons sans intention polémique, avec un grand respect pour les diverses sensibilités qui s’expriment à ce sujet et dans l’unique objectif de nourrir la réflexion des instances de l’Ordre qui souhaiteraient se saisir du sujet.

En vous remerciant d’avance de la bienveillante attention que vous accorderez à la présente, nous vous serions reconnaissants de la diffuser très largement et restons à l’écoute de vos questions et réactions.

Bien fraternellement,

Vice-province Saint Thomas d’Aquin en Belgique
Pour le Conseil vice-provincial
Ludovic Namurois, o.p.
Président


To:
Br. Bruno Cadoré o.p., Master of the Order
Br. Alain Arnould o.p., Socius for Northwestern Europe and Canada
Br. Rui Carlos Antunes e Almeida Lopes o.p., General Promoter for Laity
Br. Philippe Cochinaux o.p., Prior provincial of the St Thomas Aquinas Vice-Province of Belgium
Members of Lay Dominican Fraternities and their religious assistants

Dear brothers and sisters in Saint Dominic,

On the occasion of the 10th European Assembly of Lay Dominican Fraternities which took place in Fatima, Portugal from 4 to 8 October 2017, the Vice-Province of Belgium submitted a motion about welcoming people in so-called irregular situations into lay Dominican fraternities. (Version françaiseEnglish version)

In its reply of October 2017 (version françaiseEnglish versionversión en español), the European Council of Lay Dominican Fraternities, on behalf of the Assembly, « formally proposed to each Province to reflect on this motion for one year so that it can bring and share the experiences and reflections of each Province at the International Assembly of the Lay Dominican Fraternities ».

As the International Assembly is drawing nearer, our Vice-Province would like to respond to this invitation and share what is experienced in our fraternities in the hereby annexed statement. We do this without any intention of feeding a polemic and with utter respect for the various shades of opinion expressed on this subject, with the sole purpose of bringing food for thought to the Dominican authorities that might want to look into this issue.

Thanking you for your kind attention, we would be grateful for the widespread distribution of our statement and look forward to receiving your questions and responses.

Fraternally yours in St Dominic,

St Thomas Aquinas Vice-Province of Belgium
On behalf of the Lay Dominican Vice-Provincial Council
Ludovic Namurois, o.p.
President

[PhotoCC]

Tags : , , ,

« Une morale souple mais non sans boussole… »

Alain THOMASSET et Jean-Miguel GARRIGUES, Une morale souple mais non sans boussole. Répondre aux doutes des quatre cardinaux à propos d’Amoris laetitia, Paris, Cerf, 2017, 170 p.

Analyse critique du frère Ignace Berten.

Couverture de Une morale souple mais non sans boussoleLe 19 septembre 2016, quatre cardinaux, – W. Brandmüller, R. Burke, C. Caffara et J. Meisner, – adressent au pape une lettre suite à la publication d’Amoris laetitia. Ils formulent cinq doutes (dubia), formulés sous forme de questions. Leur démarche est destinée, selon leur déclaration, à lever les doutes quant à l’interprétation de cette Lettre apostolique et à dissiper ses ambiguïtés, afin d’en confirmer l’orthodoxie. Pour ce faire, ils demandent au pape de répondre par oui ou par non à chacune des questions qu’ils soulèvent. Ces questions peuvent se résumer ainsi : l’enseignement de François dans Amoris laetitia confirme-t-il oui ou non l’enseignement de Jean-Paul II concernant la vérité de la foi, tel qu’il est exprimé dans son encyclique Veritatis splendor ? François maintient-il 1° qu’il y a des normes morales absolues auxquelles, quelles que soient les circonstances, on ne peut moralement déroger, en particulier en ce qui concerne les préceptes négatifs (typiquement : tu ne tueras pas, tu ne mentiras pas) ; 2° qu’il y a des actes intrinsèquement mauvais qui sont par eux-mêmes de l’ordre du péché grave et ne peuvent jamais avoir une légitimation morale ; 3° que la conscience n’a en aucune circonstance le droit de faire exception à ces normes absolues ou d’autoriser un acte intrinsèquement mauvais. Dans l’esprit de cette lettre, si François répond oui à ces doutes, il se met en contradiction avec ce qu’il déclare par ailleurs quant à l’interprétation à donner à Amoris laetitia (entre autres la lettre qu’il a envoyée aux évêques de la région de Buenos Aires, qui ouvre à certaines conditions l’accès à la communion pour les personnes divorcées et remariées). S’il répond non, il se place en contradiction avec Jean-Paul II et avec « la Sainte Écriture et la Tradition de l’Église », et donc il est hérétique. Quelle que soit l’intention de ces cardinaux, leur lettre est un piège, tout comme, dans l’Évangile, la question posée à Jésus concernant l’impôt dû à César […]


Tags : , , , , ,

Exhortation apostolique « Amoris Lætitia »

Exhortation apostolique "Amoris Lætitia"

Signée par le pape François le 19 mars et publiée officiellement le 8 avril 2016, voici l’intégralité de l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Lætitia (« La joie de l’amour »), « sur l’amour dans la famille », qui marque l’aboutissement de deux ans de travaux du synode des évêques sur les questions de pastorale familiale.

Télécharger le texte intégral

Tags : , , , , , , , ,

Le synode sur la famille : Priorité à l’approche pastorale et ouverture aux interprétations divergentes

Suite aux deux analyses proposées après la première session du synode, « Miséricorde et doctrine : Enjeux théologiques et ecclésiologiques du synode sur la famille » (novembre 2014), et à mi-chemin entre les deux sessions : « Synode sur la famille : ouvertures ou blocages ? » (juin 2015), je propose ici quelques éléments d’analyse 1 d’abord du chemin accompli entre les deux sessions du synode (octobre 2014 et octobre 2015) 2 et ensuite du travail effectué au cours de cette seconde session et du résultat offert dans le rapport final. Comme je l’ai fait pour les deux premières études, je m’attache en particulier à la question de l’accès ou non à la communion des personnes divorcées et remariées. Cette question n’est pas, rappelons-le, l’objet principal du travail du synode ni, très loin de là, le centre de son message. Mais, comme l’a fait remarquer le cardinal Schönborn, le 23 octobre, veille du vote final, « elle comporte, il est vrai, un caractère emblématique 3. »

Télécharger la version intégrale du document

Fr. Ignace Berten, OP

Notes:

  1. Mes sources sont principalement : le site du Vatican, vatican.va et press.vatican.va, le site Zenit, les sites Cathobel, La Croix et le site Urbi & Orbi, le site Global Pulse Magazine, Sandro Magister et le site Chiesa. À partir de ces diverses sources j’ai aussi cherché les documents originaux quand ils étaient cités. J’ai souvent traduit les textes moi-même.
  2. Pour faire le lien, je reprends l’un ou l’autre élément du deuxième rapport.
  3. Interview dans Le Figaro, 23.10.15.

Tags : , , ,

Synode sur la famille : une relecture par fr. Bruno Cadoré

Le fr. Bruno Cadoré, Maître de l’Ordre des Prêcheurs et Mgr Gérald Cyprien Lacroix, Cardinal archevêque de Québec relisent le Synode sur KTO.


Tags : , , , , ,

Miséricorde et doctrine : Enjeux théologiques et ecclésiologiques du synode sur la famille

Synode sur la famille 2014

La première étape du synode sur la famille vient de s’achever. Le pape François a clairement voulu ce synode sur la famille animé par l’esprit de miséricorde auquel il ne cesse d’appeler et qu’il manifeste lui-même dans ses gestes et ses paroles. Dans Evangelii Gaudium il a clairement dit vouloir redonner souffle à la collégialité. Dans cet esprit, il en appelle à une revalorisation des conférences, mais de plus il a demandé l’implication des communautés croyantes en invitant les évêques à consulter les fidèles des paroisses.

Les mois qui ont précédé le synode ont été marqués par une polarisation publique au plus haut niveau des cardinaux sur la question de l’ouverture ou non de l’accès à la communion eucharistique pour les divorcés remariés. Cette question n’est pas la plus importante ni la plus urgente concernant la problématique de la famille et des familles aujourd’hui pour l’Église. On peut se demander alors pourquoi elle a pris une telle place dans le débat public et puis dans le temps de débat au synode lui-même.

Cet article montre que la raison en est que cette question constitue comme un paradigme. La mise en oeuvre de la miséricorde évangélique est inopérante sans changement de doctrine. Or très majoritairement, les pères synodaux ont dit et redit qu’on ne devait ni pouvait changer la doctrine : il suffirait de mieux l’expliquer et, éventuellement par compassion, ne pas être trop regardant sur son application.

Cet article analyse la façon dont le débat s’est développé lors du synode au sujet de cette question des divorcés remariés, et en souligne à la fois les tensions et les contradictions. Il montre ensuite que sur de nombreuses questions la doctrine affirmée de la façon la plus solennelle lors de conciles ou par le magistère de l’Église a de fait changé et qu’il y a, au cours de l’histoire, de véritable contradiction dans les affirmations doctrinales. Il conclut par quelques modestes conclusions et perspectives proprement théologiques.

S’il peut être reconnu que sur ce point la doctrine peut changer, d’autres questions en souffrance dans l’Église pourront aussi être progressivement débloquées : ministères, contraception, homosexualité, etc. […] 


Tags : , , , , ,

Site international des Dominicains