Archives du site

Un groupe d’échange sur les psaumes, pour grandir ensemble

Michel-Ange, La Création d'Adam, fresque, 1511-1512, Chapelle Sixtine, Vatican.

Michel-Ange, La Création d’Adam, fresque, 1511-1512, Chapelle Sixtine, Vatican.

Il y a bientôt un an Danielle Stievenart et Geneviève Linder ( Fraternité Sainte Catherine de Sienne, Bruxelles) mettaient sur pied un groupe d’échange sur les Psaumes, ouvert à tous les chrétiens ,quel que soit leur profil social et leur niveau de connaissance religieuse.

« Notre objectif, explique Geneviève, était de créer un tremplin pour les personnes sortant du parcours Alpha et ne trouvant pas un relai adapté dans leur paroisse« .

Au fil du temps le groupe est devenu une véritable cellule d’Eglise qui s‘est enrichie d’autres participants aux bagages spirituels très divers, formant ainsi un ensemble hétérogène et animé qui se réunit tous les 15 jours pendant juste une heure. Le schéma est simple : la séance est introduite par un morceau de musique intériorisante, puis chacun reçoit le texte illustré du psaume choisi et après lecture, cite un ou plusieurs mots ou versets qui l’ont frappé. Ensuite les commentaires de Noël Quesson (avec Israël, avec Jésus et pour notre temps) sont partagés donnant lieu à des échanges aussi variés que la miséricorde ou la vie dans l’Éternité.

C’est avant tout un ressourcement religieux mais non directif. C’est un moment où l’on peut penser Dieu et sa foi sans devoir suivre le rythme d’un enseignement théologique ou d’une homélie imposée. On y sent la force d’un partage spirituel en groupe limité à 12 personnes , le tout dans la joie et bien-être de se retrouver entre chrétiens qui cheminent ensemble et dans le respect de chacun. L’approche est volontairement enracinée dans l’esprit de liberté dominicaine.

La rencontre se termine par la remise d’un texte de méditation émis par les frères dominicains français ( site « Psaumes dans la ville« ) que chacun emporte pour approfondir la réflexion pendant la semaine, puis par la remise d’un « petit pain spirituel » (extrait biblique) et par une prière commune.

Il est en tout cas frappant de voir comment un approfondissement de la foi peut souder un groupe aussi hétérogène jusqu’à le pousser à faire ensemble une journée de pèlerinage,ce qui pour certains est plus accessible que la messe dominicale.

Tout se passe dans une grande simplicité avec beaucoup de profondeur et de liberté de cheminement personnel.

Saint Dominique n’est pas loin !

Michel Linder, OP


Tags : , , , , ,

Écho de l’Évangile : Bonne montée vers Pâques !

A propos de Luc 19, 28-40

En ce dimanche de fête, je ne peux m’empêcher de penser à cet autre dimanche de rameaux, en 2014, à Casablanca. Les hasards de la vie pour les non-croyants, la providence pour moi m’avait conduite à participer à un voyage interreligieux au Maroc. Le but de ce voyage était de découvrir la façon spécifique dont le Maroc gère le champ religieux. Il s’agissait d’aller à la rencontre des différentes communautés implantées là-bas, mais aussi de vivre ce type d’échanges au quotidien puisque le groupe était constitué d’une bonne quarantaine de belges musulmans, chrétiens et juifs. Même si je me suis embarquée dans ce voyage un peu à la dernière minute, j’étais certaine de saisir une opportunité qui rejoignait mon désir profond de rencontre au carrefour des trois grandes religions qui me tiennent à cœur. Et je ne fus pas déçue ! Le dimanche des rameaux vécu à Casablanca en fut la plus belle preuve.

Tout au long du voyage, nous avons appris à nous apprivoiser dans ce qui nous touchait au plus profond, notre foi respective. Les visites des lieux de culte des différentes religions représentées nous ont permis de mieux saisir la réalité priante de chacun. Le dimanche des rameaux était notre dernier jour et c’est tout naturellement que nous avons invité nos amis musulmans et juifs à nous accompagner. Leur acceptation nous a permis de vivre un moment de grâce. Après l’accueil joyeux de la communauté paroissiale multiculturelle, remplie d’enfants et de familles, nous avons écouté côte à côte l’évangile du dimanche des rameaux et la lecture de la Passion. Dans le recueillement partagé, j’ai mesuré le chemin parcouru en une semaine. Oui, là, je pense que nous avons prié les uns pour les autres.

Deux ans après, l’actualité mondiale brûlante et violente nous montre tous les jours l’urgence de l’apprentissage du bien vivre ensemble. N’est-ce pas, en résumé, tout ce que Jésus a essayé de dire toute sa vie ? Les textes de ce dimanche des rameaux nous introduisent à la semaine sainte et à la fête de Pâques. Nous y passons de la fête de la vie, de l’affirmation de l’amour et de la paix à la violence d’une exécution injuste et à la mort. La fête des Rameaux inaugure, une nouvelle manière d’être ensemble, de « faire royaume » pour que chaque personne, chaque peuple ait un avenir. Pas facile de construire ensemble quand nos pauvres mains sont tremblantes de préjugés. Mais nous pouvons nous appuyer sur la présence du Ressuscité, pour que ces prémices deviennent, dans nos mains, réalité.

Bonne montée vers Pâques !

Dominique Olivier, op


Tags : , ,

Site international des Dominicains