Archives du site

« Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! »

Fra Angelico, Nativité, Couvent San Marco« Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! »

Je me suis souvent demandé qui ils pouvaient bien être ces hommes de bonne volonté. Le langage courant n’est pas très amène avec eux : quand on dit d’un enfant qu’il est « plein de bonne volonté », c’est avec une nuance de commisération laissant entendre qu’il ne faut pas lui en demander plus.

Et si justement « les hommes de bonne volonté » étaient ceux-là mêmes qui, ouverts à l’amour de Dieu, se reconnaissent pauvres en moyens, attendant tout d’une force venue d’en haut ?

Et si « la bonne volonté » commençait de se manifester lorsque l’on abandonne tout pouvoir pour devenir des serviteurs de la paix ?

N’est-ce pas là le sens de la crèche de Noël ? Le lieu de l’alliance entre la plus extrême faiblesse — qui a-t-il de plus fragile qu’un nouveau-né surtout dans des conditions matérielles difficiles — et de la plus grande puissance qui soit : l’amour vivant de Dieu.

Si nous sommes « de bonne volonté », Dieu se servira de notre faiblesse pour faire de nous les plus efficaces des artisans de paix.

Au nom du Conseil provincial laïc, je vous souhaite un joyeux Noël et une heureuse année 2015.

Ludovic Namurois


Tags : , , ,

Meilleurs vœux !

Icône de Noël, école de Novgorod, 15e siècle.Voici que Noël revient, comme une étoile dans la nuit, comme une présence dans nos solitudes,comme une voix enfantine qui nous dit à l’oreille : « Je suis là ! »

Que l’enfant né dans l’étable apporte de la lumière dans vos cœurs, de l’espérance dans vos vies, de la paix dans vos pays et vos maisons.

Sa visite renouvelée nous redit que la faiblesse est notre force et que rien n’est impossible à Dieu.

Nous vous souhaitons une joyeuse et sainte fête de Noël ainsi qu’une heureuse année 2014 !


Tags : , , ,

Le frère dominicain « Frei Betto » lauréat du Prix UNESCO/José Martí 2013

Frei Betto

Frei Betto

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a nommé le frère dominicain brésilien Frei Betto lauréat du Prix UNESCO/José Martí 2013 en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle en faveur de l’édification d’une culture de paix, de justice sociale et des droits de l’homme en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Irina Bokova a sélectionné Frei Betto sur la recommandation d’un jury international et le Prix sera remis le 30 janvier (16h00) à la Havane (Cuba), lors de la Troisième Conférence internationale sur l’équilibre dans le monde (du 28 au 30 janvier). Cette conférence marque le 160e anniversaire de la naissance de José Martí.

Le lauréat a été sélectionné en reconnaissance de son travail comme éducateur, auteur et théologien, de son opposition à toutes les formes de discrimination, d’injustice et d’exclusion et de sa promotion d’une culture de paix et des droits de l’homme.

Auteur de plus de 50 ouvrages, Frei Betto est né Carlos Alberto Libânio Christo à Belo Horizonte (Brésil) en 1944. Il est entré dans l’ordre dominicain à l’âge de vingt ans alors qu’il étudiait le journalisme. Pendant la dictature militaire au Brésil, Frei Betto a été emprisonné deux fois, une fois brièvement en 1964 puis de 1969 à 1973.

Le Prix International UNESCO José Marti a été créé en novembre 1994 par le Conseil exécutif de l’UNESCO à l’initiative du gouvernement de Cuba. Le Prix récompense les contributions exceptionnelles d’organisations et d’individus en faveur de l’unité et de l’intégration de l’Amérique latine et des Caraïbes s’appuyant sur le respect des traditions culturelles et des valeurs humanistes. Le Prix a aussi été créé pour sensibiliser, notamment les décideurs, aux notions d’équité et de droits de l’homme.

[Source]

Tags : , ,

Site international des Dominicains