Archives du site

Une profession lumineuse à la « Renaissance »

Profession du frère Anton-Marie Milh, op

Voir un jeune frère s’engager dans l’Ordre des Prêcheurs est toujours impressionnant.

La profession du Frère Anton-Marie Milh ce 26 janvier n’a pas fait exception. Et pour cause puisque c’est devant une quarantaine de Frères venus de Belgique et des pays voisins que le Frère Anton a fait profession au Couvent de la Renaissance. L’assemblée était loin d’être en reste car près de deux cents personnes tenaient aussi à fêter l’événement, dont une vingtaine de Laïcs Dominicains ainsi que des Sœurs de la Famille Dominicaine.

La cérémonie empreinte de profondeur, ponctuée d’une méditation à l’orgue de J-S Bach et d’une sarabande et gigue au violoncelle, s’est illuminée d’un Frère Anton aussi ému que rayonnant de joie.

Et comme toujours chez les Dominicains, le tout c’est terminé par un buffet bien garni et bien arrosé, comme dans les histoires d’Astérix…

Bienvenue dans la Famille cher Anton !

Michel Linder, op


Tags : ,

Toute une Fraternité dominicaine derrière les barreaux

Ce n’est pas une évasion spectaculaire qui faisait l’événement à la prison d’Ittre ce 26 octobre 2018 mais bien la création d’une Fraternité dominicaine, fait pour le moins inattendu. C’est lors d’une messe concélébrée par les frères Patrick Gillard assistant de cette Fraternité et du frère Ignace Berten assistant religieux des Fraternités de notre vice-Province que Ludovic Namurois, président vice-provincial, a reçu l’engagement dans l’Ordre pour une période de trois ans de dix détenus et un aumônier.

Quelques laïcs dominicains étaient venus encourager de leur présence et de leurs prières ce groupe qui se préparait à la profession depuis deux ans. D’autres détenus postulants ou amis de la Fraternité que les profès avaient eu l’autorisation d’inviter participaient également à la messe.

La simplicité de la cérémonie – organisée dans la salle polyvalente décorée pour la circonstance – n’a eu d’égal que l’émotion quasi palpable de voir ces douze hommes de tous âges et de toutes cultures demander « la miséricorde de Dieu et la vôtre » avec une grande solennité, dans l’uniforme gris réglementaire.

L’événement s’est terminé par la remise à la Fraternité d’une icône originale de saint Dominique, réalisée spécialement pour la circonstance, et par un drink (sans alcool !) dans la joie et les rires.

La création de cette Fraternité de prison – la deuxième au monde après celle de Norfolk aux Etats-Unis – était non seulement encouragée par le frère Bruno Cadoré, maître de l’Ordre, mais aussi mise sous le patronage de Marie Médiatrice de toutes les Grâces dont elle porte le nom et qui a déjà dispensé tant de grâces dans ce lieu si particulier et d’intense communion.

Que nos prières les accompagnent.

Michel Linder, op


Tags : , , , ,