Vie de saint Dominique

1215-1218 : la fondation de l’Ordre

Honorius III confirme l'Ordre des Prêcheurs, vitrail du couvent sainte Sabine à RomeEn avril 1215 Dominique se rend à Toulouse à la demande de l’évêque Foulques. Il prend en charge une communauté de prédicateurs pour le diocèse. Il cesse d’être chanoine d’Osma et reçoit les vœux des premiers frères. La situation canonique de la communauté étant délicate, Foulques emmène Dominique avec lui à Rome pour le concile du Latran (Latran IV – novembre 1215) afin d’obtenir du Pape Innocent III confirmation de son projet.

Dominique accomplit un premier aller et retour à Rome (plus de 3000 km) entre octobre 1215 et mars 1216. Ayant mis la communauté en règle, selon les vœux du Pape, Dominique accomplit un deuxième aller et retour à Rome, octobre 1216-mars 1217, obtenant du nouveau Pape Honorius III les bulles d’approbation de sa communauté. Ces voyages peuvent se faire en suivant les antiques voies romaines : à partir de Narbonne la via Domitia qui franchit le Rhône et remonte la vallée de la Durance, franchit les Alpes au col du Montgenève et redescent sur Turin, on rejoint ensuite la via Emilia le long de la vallée du Pô jusqu’à Bologne d’où l’on peut gagner Rome soit par Florence, Sienne et la via Cassia, soit par la côte adriatique près la via Flaminia qui traverse l’Ombrie.

Au printemps 1217 la situation politique de Toulouse est catastrophique. Pour Dominique, il est temps d’envoyer les frères à travers l’Europe. Le 15 Août 1217 depuis Prouilhe ils les répartit :

  • A Toulouse : fr. Pierre Seilhan et fr. Thomas (2 toulousains)
  • A Prouilhe : fr. Guilhem Claret et fr. Noël (2 languedociens)
  • Vers l’Espagne : fr. Suero Garez (Portugais), P. Pedro de Madrid (castillan), fr. Dominique et fr. Miguel de Ucero (castillans, chanoines d’Osma)
  • Vers Paris : fr. Mathieu de France (ancien universitaire parisien), fr. Bertrand de Garrigues (Languedocien), fr. Jean de Navarre (basque) et fr. Laurent (anglais), fr Manès (castillan et frère de saint Dominique), fr. Miguel de Fabra (castillan), fr. Odiers, convers (Normand).

Dominique reprend la route de l’Italie fin octobre 1217 avec pour compagnon fr. Étienne de Metz. À la mi-janvier 1218 il est à Rome et obtient du Pape la bulle permettant aux frères de prêcher partout. En mars 1218 il a envoyé les premiers frères s’établir à Bologne.

[PhotoCC]

Site international des Dominicains