Vie de saint Dominique

1218-1221 : la construction de l’Ordre

Scènes de la vie de saint Dominique #5 - Suew, Varsovie, La Mazovie, Pologne.Fin avril 1218, Dominique quitte Rome pour entreprendre une grande tournée des maisons fondées par les frères. Il est à Bologne en mai, passe les Alpes et descend vers le Languedoc où il apprend le siège de Toulouse par Simon de Montfort. Il oblique alors vers la Catalogne où il doit apprendre la mort de Montfort fin juin 1218. Par l’ancienne voie romaine de Sarragosse à Tolède il entre en Castille, passe par Guadalajarra et vient à Madrid où est fondé un monastère de sœurs. À Noël 1218, il est à Segovie, premier couvent de frères de la péninsule ibérique. Au printemps 1219 il reprend la route des Pyrénées passant probablement par Osma (fondations et sœurs de San Esteban de Gormaz ?) et le col du Somport. À Toulouse, il prend la route de Paris avec fr. Bertrand de Garrigues

À Rocamadour ils se joignent à des pèlerins allemands jusqu’à Orléans (l’anecdote permet de vérifier que saint Dominique fait des étapes de 45 km à pied par jour environ). Il est à Paris en juillet 1219 : la communauté est florissante et veut envoyer des frères à Orléans, Reims et Metz. Puis par la Bourgogne, la Suisse et Milan il rejoint Bologne à la fin de l’été d’où partent les fondateurs pour Milan, Vérone et Bergame. En novembre 1219 Dominique est à nouveau auprès du Pape à Viterbe où il obtient la bulle qui définit complètement l’Ordre des Prêcheurs. Il aura parcouru en un peu plus d’un an une vaste boucle de plus de 5000 km à travers l’Europe, à pied, en mendiant et en prêchant.

Dominique peut alors convoquer le premier chapitre général à Bologne pour la Pentecôte 1220, là seront rédigées les premières constitutions. À la Pentecôte 1221, 2e chapitre général à Bologne : les couvents existants sont regroupés en provinces de « langues » et quatre équipes sont envoyées fonder en Angleterre avec fr. Gilbert (anglais), en scandinavie avec fr. Salomon (danois), en Pologne avec fr. Jacek (polonais), en Hongrie avec fr. Paul (hongrois).

Entre temps, en janvier 1220, il aura fait un séjour à Rome. Le Pape lui demandait de travailler à la réforme des moniales romaines, fondation de la première communauté de frères à Rome.

[PhotoCC]

Site international des Dominicains