Se rencontrer – fraterniser

Que signifient ces mots pour nous, laïcs dominicains ?

FLD BS - Pêle-mêle - v02

Peut-on être chrétien tout seul ? Non. La foi chrétienne n’a de sens que si elle est partagée. Peut-on être laïc dominicain tout seul ? Non. La force de l’engagement laïc dominicain est dans la spiritualité partagée, non comme une recette toute faite, mais comme la découverte d’une même sensibilité aux évènements du monde et d’une même vibration devant la beauté du message évangélique et l’urgence de le communiquer. Chaque laïc dominicain a sa vie privée, familiale, professionnelle. Il ne s’agit pas de tout mettre en commun, simplement de partager sur l’essentiel lors des rencontres mensuelles et d’y vivre les valeurs évangéliques que l’on prône : ouverture, accueil, écoute, respect, implication. La spiritualité partagée crée un lien fort, unique entre les membres d’une fraternité, un lien où l’on se sent frère et sœur dans la foi, reliés de l’intérieur par delà les différences bien réelles. Ce lien fraternel, toujours à entretenir, est une source de bonheur et de soutien dans la vie.

Lire aussi dans cette rubrique :